Rechercher

Visions de territoire : penser l’essentiel (1)




Une excellente année à toutes et à tous. Que 2020 vous comble de joies, de bonheurs et de succès pour vous et vos proches.


À l’heure où les tontons flingueurs à force d’éculer les fauteuils de diverses assemblées -mais pas que- jettent leurs derniers venins en guise d’adieux à la vie publique, il est grand temps, quant à nous de parler de vraie politique, c’est-à-dire de la chose publique qui intéresse les habitants du pays de Grasse.


Parlons d’aménagement de territoire.


Notre région attire et c’est un plus grand bien, par son dynamisme économique, touristique, son climat et son patrimoine tant culturel que naturel, sa situation, aussi, elle qui est devenue, grâce au développement de l’aéroport de Nice, une porte du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Europe du Sud.


C’est dans ce cadre qu’il faut penser notre territoire afin de renforcer encore son attractivité et d’améliorer sa qualité de vie dans un contexte environnemental de plus en plus tendue.

La campagne électorale est ce moment très particulier où les visions ou absence de visions se dessinent.


Avec le plus de réalisme et d’humilité possible j’évoquerai donc, avec vous et dans les semaines à venir, des thèmes essentiels bien trop souvent oubliés, qui sont pourtant d’une importance capitale et qui seront à la base de mon action au sein de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse : déchets, pénétrante, risque inondations, bilan carbone, circuits courts, urbanisme, zones économiques, gouvernance, équilibre et diversités des territoires comme un atout pour le développement, transport, logement social, projet culturelle sans que la liste ne soit exhaustive.


À bientôt !

0 vue

© 2018 Philippe-Emmanuel de Fontmichel